PTZ+ Simulation


Prêt à taux zéro en 2016 : le PTZ 2016, plus généreux que jamais...

Le projet de loi de finances 2016 augmente le montant du PTZ à 40% pour toutes les zones. Auparavant, la plus petite quotité était de 26% pour les zones A et B1.

Afin de permettre à plus de ménages d'y accéder, les plafonds des revenus sont augmentés.

Un différé de remboursement systématique est prévu pour toutes les tranches de revenu. (Minimum 5 ans et maximum 15 ans)

La durée de remboursement la plus courte est portée à 20 ans (contre 12 ans pour la version précédente) et ce, afin de réduire les mensualités.

Enfin, la version 2016 du PTZ (valable jusqu'en 2017) étend son éligibilité à l’achat de logements anciens à réhabiliter dans toute la zone C.

Le PTZ est de retour dans l'ancien jusqu'en 2017

La loi de finance 2015 qui a notamment prolongé le PTZ jusqu'en 2017, a également élargi le dispositif du 0% aux logements anciens situés en zones rurales et nécessitant des travaux de réhabilitation.

Mais quid du prêt à 0% après 2017 ? Pour l'instant, les candidats déclarés à l'élection présidentielle de 2017 ne semblent pas vouloir réformer le prêt à taux zéro en profondeur. Emmanuel Macron souhaite une évaluation des différents dispositifs actuels. Quant à François Fillon, il prévoit "un PTZ réservé à l'accession uniquement pour les logements neufs, sauf en zone rurale". A suivre ...

Comparer les montants du Prêt à Taux Zéro avant et après le 1er janvier 2016

Quel montant maximum obtenir dans le cadre du Prêt à Taux Zéro ? Un outil de calcul comparatif simple des montants du PTZ attribués en 2015 et 2016.

Facultatif

Le PTZ est un crédit complémentaire au prêt immobilier, remboursable sans intérêts.

Il permet d'aider les familles à devenir propriétaire en augmentant leur solvabilisation du fait de l'absence d'intérêts mais aussi du remboursement différé qu'il permet.

Devenu "prêt à taux zéro Plus" en 2011,

il est attribué dans le cas d'un premier achat immobilier (il ne faut pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des 2 dernières années précédant la demande de prêt).
Le logement financé doit servir de résidence principale. Sauf cas exceptionnels, il ne peut être loué.

Les montants du PTZ+ et modalités de remboursement dépendent de 7 critères :

  • le coût total de l'opération,
  • le nombre d'occupants du logement (coefficient familial),
  • l'ensemble des ressources des occupants (revenu fiscal de référence),
  • la situation géographique (zones A , B1, B2, C fixées par décret),
  • la performance énergétique du logement,
  • l'appartenance à un organisme HLM (qui donne droit au PTZ pour les logements anciens).

PTZ, intérêts intercalaires et autres frais

Aucun frais de dossier, d'expertise, intérêt ou intérêt intercalaire ne peut être demandé sur le prêt à taux zero.

Dans le cadre d'un achat effectué par l'intermédiaire d'une agence immobilière, les frais d'agence sont inclus dans le calcul du montant du PTZ (contrairement aux frais de notaire).